Les disciplines de l’hermétisme

La géométrie sacrée

La géométrie sacrée représente une forme originelle et authentique de la géométrie, comme elle existe et s’apprend depuis le début de l’univers. C’est une clé pour la compréhension de l’univers, dans lequel tout a commencer et se fut créer.

En appliquant la géométrie sacrée on utilise à côté d’un crayon et un papier uniquement deux outils: le compas et une règle sans échelle. Puisqu’il ne s’agit que de construction géométrique et de proportion.

La construction géométrique est un acte de création, et les proportions sont la mesure correspondante. Au cosmos il n’y a pas de mètre pliant ou de mesure métrique qui permettrais de comparer, mesurer ou graduer quelque chose. Tout est comparé et mise en relation à lui-même, résultant en proportions.

Surtout aujourd’hui, dans un monde si moderne, technique, et très scientifique, il faut se rendre compte que le métrage absolu n’existe pas, et ne peux pas exister. En mesurant quelque chose, on ne le compare qu’avec autre chose, un degré, alors une référence qui a été défini plus ou moins arbitrairement à un moment donné.

Même la physique a toujours du mal à trouver une mesure de référence absolue et fiable. Mais indépendant de la manière de définir une mesure de référence, à la fin, mesurer restera toujours la comparaison avec quelque chose d’autre. Quelque chose qui fait croire d’être absolue et invariable – mais uniquement jusqu’à l’apparition d’un prochain système de référence.

Aussi longtemps que la recherche physique continue de la façon comme elle existe aujourd’hui, elle prouvera uniquement que tout est soumit au changement, et ne reste „inaltérable“ que sous des conditions très spécifiques.

Les proportions ne change jamais, ils existent de le début de l’univers. Peu importe comment on agrandit ou réduit (graduer), tourne ou retourne une forme géométrique – les proportions resteront et seront toujours pareille. Dés qu’une forme géométrique existe est-il possible de la comparer à elle-même pour obtenir des dimensions absolues et invariables.

Les descendants immédiats de la première génération de la géométrie sacrée (alors sciences et disciplines individuelles) sont par exemple:

  • numérosophie
  • corps platonique
  • harmonie

La philosophie

en préparation…

L’alchimie

en préparation…

Le mysticisme

De se faire une idée de Dieu, le Créateur, est impossible. Il ne convient pas de le faire, et ce n’est pas faisable, parce que nous faisons parti de son univers, au sein de son univers. Comment pourrait on oser ne même que mentalement de s’élever au-delà de l’univers en croyant de pouvoir percevoir Dieu lui-même au final? Cette prétention ne peut qu’aboutir à la folie.

Mais: nous pouvons apercevoir Dieu, comme il est dans nous, il nous transperce, parce que nous faisons parti de son univers. Nous pouvons faire écho à des aspects de lui et de son message, qui sont entrecroiser dans l’univers, pour les envisager, laisser produire un effet en nous, pour les vivre et pour les analyser, afin de pouvoir développer une compréhension plus profonde de l’univers dans lequel nous vivons.

Pour cela il suffit de mettre les sens de l’extérieur en sommeil, jusqu’à ce qu’ils deviennent muet, puis de veiller à l’intérieur de nous même, d’écouter, et d’éveiller les sens de l’intérieur pour apercevoir notre propre intériorité, car ici réside Dieu.

Fermons les yeux pour écouter la voix de l’intérieur – elle va nous révéler une histoire…

La gnose

en préparation…